carvil

Fondée en 1952 par Henri Lederman, Carvil ouvre son magasin de la rue Pierre Charron. Au début des années 60, en pleine vogue du mocassin, Delon fait s’extasier Hollywood dans Plein Soleil avec Le Carvil pièce fétiche de l’acteur. En 1966, les playboys de Jacques Dutronc s’habillent chez Cardin et se chaussent chez Carvil. Au même moment est créee la bottine Dylan en hommage à l’artiste. A l’aise en blue jeans, veste en cuir et lunettes noires, le soulier de chez Carvil ajoute à l’élégance un degré d’impertinence. Sa version en vernis blanc est popularisée sur scène par Claude François qui fait réaliser ses modèles sur mesure. L’adoration est la même à l’étranger. Début des années 80, la maison Carvil change de propriétaire. Shootée par Giacometti et Dumoulin, l’affiche reprenant les traits de David Bowie et de sa China Girl s’affiche dans Paris. Carvil traverse les années 2000 discrètement, désormais pilotée par Frédérique Picard. L’adresse se passe sous le manteau. Toujours de père en fils.  Et puisqu’en duo rien ne se perd mais tout se prête, une capsule femme est récemment créée.

630.00 €

630.00 €