Francesca Prost

Chez 58m, on soupçonne cette Mademoiselle Rose d’avoir tout pour plaire, dans son boudoir du Faubourg-Saint-Denis, avec une nuisette en Satin. La suspecte est idéale : Una bella ragazza qui doit à sa nonna des dolomites, un prénom bien de là-bas : Francesca. De ses racines ritales, elle garde la maestria des pasta all’Amatriciana, une passion pour Sorrentino et à vingt-deux ans, l’envie furieuse de filer vers la botte pour y étudier la mode : Milan, Rome et un Master à Florence plus tard, la voilà de retour à Paris, chez Balenciaga, où elle pose ses valises dans le vestiaire du prêt à porter, en charge des commandes spéciales... spéciales comment ? Comme elle, qui abrite un mystère que ses yeux couleur menthe à l’eau ne trahiront pas de sitôt. Alors à défaut de nous pétrifier, elle préfère les planquer derrière son précieux yashica kT4 argentique pour figer ses amis, des gens, tout, pourvu que ce soit vivant. En amateur dira-t-elle, mais Francesca ne nous la fait pas : Son sens du cadre nous fait glisser sur la riviera de ses abîmes en technicolor et nous, on en demande encore.