Luana Duchemin

Parler avec Luana, c'est comme écouter paisiblement France Culture tout en se distrayant d'un bon mot de Gérard Depardieu. Elle s'exprime d'une voix douce et chaleureuse - une cuillère de miel dans une infusion au tilleul - puis vous entraîne sans transition dans une de ses blagues décapantes. Détonnante, étonnante, elle ne dit pas jouer un rôle mais défendre une jolie partition, elle ne dit pas qu'elle se trouve mais qu'elle découvre sa couleur artistique. Parisienne au coeur brésilien, Luana voyage toujours. D'une randonnée en Norvège à un road-trip à Cuba comme des langueurs de la bossa-nova aux injonctions d'NTM. Mais Luana voyage avant tout à travers la littérature et le cinéma. Pour la première avec les romans de Maupassant ou d'Emmanuel Carrère, pour le second grâce à sa profession. Après avoir suivi les cours de Steve Kalfa à Paris, elle rejoint Londres pour étudier le théâtre à la Lamda. Comédienne aventurière, Luana monte sur les planches entre Rennes, Angers et La Rochelle pour un spectacle d'Arthur Deschamps : Les Métronautes, une pièce poétique et absurde qui se jouera au Théâtre 13 à Paris ; sans laisser pour compte le septième art, puisqu'elle sera à l'affiche du prochain film de Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne : "Enchantées". Curieuse insatisfaite, la jeune femme s'essaie aussi à l'écriture de scénarios d'un programme court de comédies et de deux longs-métrages, avec Louis Delva, une de ses plus belles rencontres. Elle nous précise qu'écrire à deux lui permet de se surprendre, de s'enrichir, peut être aussi de croire que tout est possible. Luana rêve d'interpréter un jour une femme comme le personnage d'Hedda Garber, une femme libre et affirmée à l'écran. Peut-être ne sait-elle pas qu'elle est cette jeune femme libre et affirmée dans la vie ?